Festival Livre & Mer 2020

Jean-Paul Honoré, lauréat 2019, nous écrit...


J’ai le grand plaisir d’adresser ce message amical aux organisateurs et au jury du Festival Livre & Mer, ainsi qu’à tous les passionnés de lecture qui vont le fréquenter cette année.

© Lauerrance Photographies / Livre & Mer
© Lauerrance Photographies / Livre & Mer

J’ai eu l’honneur de recevoir en 2019, pour mon livre Pontée publié chez Arléa, le Prix Livre & Mer Henri-Queffélec, et cette distinction, outre qu’elle m’est tombée dessus le jour de mon anniversaire, restera attachée pour moi au souvenir de trois superbes journées passées à Concarneau. J’ai été très sensible au fait que ce prix me soit attribué par un jury que présidait une fameuse navigatrice, et dont chaque membre était avant tout un grand lecteur, un amateur averti au point de souhaiter être le juge, bénévole et passionné, d’un prix littéraire. C’est ce qui a permis, je crois, que l’écriture singulière de Pontée, entre récit documentaire, humour et poésie, soit reçue et comprise. Je pense avec amitié à ce jury en ce moment : sans doute vient-il de recevoir la sélection des livres en compétition pour l’édition 2020 du festival, et je lui adresse mes encouragements chaleureux en prévision de ses travaux et de ses débats.

© Honoré / Arléa
© Honoré / Arléa

J’ai eu l’occasion de le dire l’année dernière : terrien embarqué à bord d’un grand navire marchand, étranger à ce milieu technique et humain, je garde une grande reconnaissance envers les marins du Bougainville, qui m’ont permis d’être le témoin de leur travail et d’évoquer, avec mes images, leur univers. Malgré le poids de leurs activités quotidiennes, ils se sont montrés hospitaliers et cordiaux. Aussi est-il tout à fait significatif pour moi que Pontée ait été couronné à Concarneau, en terre bretonne, dans une cité de marins. Ce qui l’est autant, c’est le nom donné à ce prix. Je fais partie d’une génération pour qui le nom d’Henri Queffélec est devenu familier très tôt : si j’ai découvert son œuvre à l’adolescence avec Un feu s’allume sur la mer, c’est plus tôt, dès l’école primaire, que j’ai commencé à le découvrir. Il faisait partie de cette constellation d’auteurs dont les phrases revenaient en exemple dans les grammaires – idéales, tirées de leur contexte et mystérieuses, d’autant plus séduisantes –, ou surgissaient sous forme de dictées prises entre deux horizons d’un livre plus vaste, d’où elles sortaient avec leur fret de mots inconnus que l’instituteur écrivait au tableau. Je peux donc dire que j’ai appris à lire et à écrire avec Henri Queffélec, et c’est pourquoi le prix que j’ai reçu en 2019 restera pour mon activité d’auteur une sorte de signal ou de repère, un feu qui brille sur la mer.

Longue vie au Festival Livre & Mer ! Bon courage à ses organisateurs et à tous ces bénévoles dont j’ai admiré le dévouement et le travail. Et tous mes vœux pour une très belle édition 2020.

Jean-Paul Honoré, 29 juin 2020

Prix Livre & Mer Henri-Queffélec 2019