Prix du Beau Livre

Le Prix du Beau Livre maritime distingue un ouvrage artistique, documentaire ou scientifique, tant pour sa forme que pour le fond.

Le jury est composé de représentants de la municipalité qui ont sélectionné l'oeuvre de Michèle Polak et d'Alain Dugrand, Trésors des livres de mer


Les ouvrages en compétition étaient :


On a marché sous le Pôle 

Ghislain Bardout & Emmanuelle Périé

 

Magnifiquement illustré par des photos inédites de la face sous-marine de la banquise, ce livre retrace l'expédition "Deepsea under the pole" initiée par Ghislain Bardout et Emmanuelle Périé en février 2010 et parrainée par Jean-Louis Etienne. L'objectif était de réaliser un reportage sur l'univers sous-marin de la banquise tout en menant plusieurs programmes scientifiques. Les images rapportées de l'endroit et de l'envers de la banquise témoignent d'un monde de rêve en perdition en raison du réchauffement climatique.


Lexique poétique maritime

Michel Bez


 

Armé de sa plume et de ses pinceaux, Michel Bez navigue à travers l'histoire des symboles marins.

Du narval à la sirène, de la Croix du Sud au feu de Saint-Elme... autant d'éléments dont la simple évocation fait naître rêves ou cauchemars.

Mais quelle fut leur origine ? Leur place dans la mythologie ? La littérature ? Piochées aux quatre coins du monde, voici ressuscitées les légendes d'îles mystérieuses, de terres englouties, de monstres des profondeurs et de navires fantômes. 


Trésors des livres de mer

Alain Dugrand & Michèle Polak

 

De tout temps des hommes, surmontant leur peur d’une mer hostile et l’emprise des légendes qui affirmaient qu’au-delà de l’horizon régnait le vide, partirent à la découverte du monde. Les récits de voyage et les cartes des terres lointaines se répandirent, dès la fin du XVe siècle, grâce à l’imprimerie, et aux libraires. Géographes, naturalistes, savants et navigateurs allaient avec leurs livres enchanter et populariser les sciences nouvelles, attiser la curiosité sur les mœurs et coutumes de peuples jusqu’alors inconnus, permettre la découverte de rivages mystérieux, l’observation des mers et des animaux fabuleux. 


Nuit polaire, été austral

Vincent Hilaire

 

Ces carnets des Pôles sont une invitation au voyage, au rêve et à la poésie, un itinéraire de l’extrême nord à l’extrême sud de la Terre. À bord de la goélette polaire Tara, en Arctique en 2007, puis en Antarctique en 2011, Vincent Hilaire a parcouru ces immensités glacées à la même période de l’année, entre septembre et janvier. Mêmes jours calendaires, mais destins diamétralement opposés, puisque, au moment où le pôle Nord est plongé dans la longue nuit, les manchots empereurs vivent un jour sans fin dans le grand Sud. 


Trésors terrestres et sous-marins

Érick Surcouf

 

 

 

Aux Amériques comme en Grèce ou en Egype, nombreux sont les trésors ensevelis de civilisations disparues soudainement ou mystérieusement, et tout aussi nombreux sont ceux qui les cherchent, sur terre comme aux fonds des mers.