sur LA COUPÉE

Hall d'honneur du Centre des Arts

 

"Voyages aux pôles"
Photographies de Xavier Desmiers, aquarelles de Christophe Verdier, sculptures de Kito

Année Polaire Internationale oblige, le hall d'honneur du Centre des Arts accueille une vaste évocation des pôles et des expéditions polaires en présentant les créations de trois artistes : le photographe Xavier Desmiers, l'aquarelliste voyageur Christophe Verdier et le sculpteur Kito. En partenariat avec l'Institut polaire Paul-Émile Victor de Brest, maquettes et éléments scénographiques plantent un décor polaire autour de cette exposition collective.

Stéphane Desmiers propose une sélection des clichés originaux extraits de l'ouvrage Dans les pas de Paul-Émile Victor que le photographe cosigne avec Stéphane Dugast et Stéphane Victor.

Déjà connu pour ses carnets de voyage bretons, l'aquarelliste Christophe Verdier a embarqué pour un périple dans le Grand Sud, direction les Kerguelen. Il a ramené de ce voyage un carnet très personnel, fait de rencontres avec la mer, la nature, mais aussi les hommes qui vivent en ces lieux à la fois austères et fascinants une aventure sans cesse renouvelée. L'artiste présente aussi, en avant première, les aquarelles réalisées lors de son passage de la ligne du cercle polaire en Norvège.

Kito, qui réalise chaque année le trophée du Prix Livre & Mer Henri-Queffélec, dissémine ses étonnants volumes dans l'espace de l'exposition.

Thématique : Aventures polaires
Année Polaire Internationale


à l'ESPACE BANDE DESSINÉE

Scène de la Librairie maritime


"Tabarly, un marin de légende"
Dans la nuit du 12 au 13 juin 1998, alors qu'il naviguait vers l'Écosse, Éric Tabarly disparaissait en mer. Il était une légende vivante, le destin lui a donné la mort d'un héros de légende... Pour la première fois, à l'occasion du 10e anniversaire de sa disparition, une bande dessinée revient sur l'extraordinaire parcours de cet exceptionnel navigateur breton. Le Festival Livre & Mer présente l'intégralité des planches originales en couleurs directes de l'album Éric Tabarly. Un marin de légende signé par le dessinateur brestois Franckie Alarcon sur un scénario de Thierry Jigourel. Parallèlement, des photographies d'Éric Tabarly, des documents divers prêtés par les proches du navigateur seront présentés autour d'ouvrages issus de la bibliographie de et sur Éric Tabarly.

Thématique : Éric Tabarly, 10 ans après...


sur le PONT DES MOUSSAILLONS

Espace jeunesse, galerie

 

"De mer et de glace"
Auteur des textes de l'album jeunesse Le Chaman et la Mère de l'Océan (illustrations de Pierre Droal) paru aux éditions du Sorbier, Chantal Nguyen est également illustratrice. Elle nous présente une sélection de ses dessins sur le thème de la mer et des terres polaires : ours blancs, baleine sur le sable, paysages panoramiques de l'Alaska...

 

"Les livres d'artistes de Renée Mireille Heaulmé"
Les livres d'artiste de Renée Mireille Héaulmé et les créations réalisées par les élèves des écoles concarnoises sont réunis le temps du Festival Livre & Mer 2008 pour des ouvrages uniques et originaux sur la thématique maritime.
Renée Mireille Héaulmé est l'invitée de la Ville de Concarneau et du Festival Livre & Mer. Elle a accompagné les enfants des écoles dans la réalisation de livres d'artiste, supports et textes en lien avec la mer. Elle expose, avec ses livres à elle, des œuvres marines au Centre des Arts.
Parallèlement, le Musée de la Pêche, la Bibliothèque municipale et la Galerie Gloux exposent des œuvres de Renée Mireille Héaulmé, exposition sous forme d'un parcours dans la ville.
Exposition(s) présentée(s) à Concarneau tout au long du mois d'avril...


à LA PASSERELLE et sur le PONT DE LA PASSERELLE

"Port-traits de mer" de Râmine
Le port est une zone frontalière entre trois mondes : maritime, terrestre et aérien. Toute une foule de personnages a animé cet environnement cosmopolite. Ces anonymes aujourd'hui disparus vivent toujours dans le cœur de leurs parents et amis, mais ces existences documentaires et immatérielles sont tout de même limitées par la seule vitalité des mémoires familiales. Après un travail de recherche auprès de personnes âgées, des étudiantes de l'UBO, en collaboration avec Karine Thépot, chercheuse enseignante, et Râmine, confiseur d'histoire, ont extrait la substance nécessaire à une évocation onirique, espérant ainsi contribuer à une certaine mythologie maritime et portuaire. Une première galerie de portraits est exposée au Festival Livre & Mer. À cette occasion, 50 élèves de CM1 et CM2 de l'école Kermaria de Brest ont travaillé sur leurs grands-parents et ont réalisé leurs propres travaux plastiques. Chaque « port-trait » est accompagné d'un texte.
Ici Râmine dispose d'une matière première de choix pour effectuer un travail mixte de peinture et média. Port-traits de mer est une exposition préliminaire à un projet de plus grande envergure que l'artiste souhaite faire voyager avec l'idée d'une publication pour laquelle il cherche un éditeur.
Vous pouvez enrichir cette initiative en apportant des documents photographiques, vieux papiers et petits objets sur vos propres aïeuls "maritimes". Les conditions sont les suivantes : il faut que votre aïeul ait eu un lien avec la mer, qu'il ait vécu avant la Seconde Guerre mondiale et qu'il soit inconnu du grand public.


sur le PONT DE LA TIMONERIE et dans les COURSIVES DE LA CAMBUSE

Palier et couloir du 2e étage

 

"Voyages d'un dessinateur en mer" de Reno Marca
À bord d'un cargo dans le Pacifique, en pirogue malgache sur le Canal du Mozambique, avec des pêcheurs de sardines en Algérie ou sur un chalutier dans le Golfe du Morbihan... Reno Marca, 35 ans, conjugue depuis plusieurs années déjà sa passion du dessin, de la mer et des voyages. Dans les récits de voyages qu'il publie avec sa femme Claire, la mer est toujours omniprésente, telle une compagne envoûtante. Plus encore qu'un horizon maritime, tous deux aiment partager un peu du quotidien des hommes qui en vivent, marins, pêcheurs ou artisans, afin de ne pas en être que spectateurs. Dessinateur autodidacte, breton d'origine, Reno Marca travaille pour la presse et l'édition. Il est notamment l'auteur avec sa femme de deux récits illustrés 3 ans de voyage (Hermé) et Madagascar (Aubanel). Cette exposition présente une large sélection d'aquarelles et de dessins originaux tirés de leurs différents voyages maritimes.

 


au VILLAGE VOILE Ag2r

Quai Carnot, face à la Ville-Close

 

"R97. Les hommes à terre"
À l'occasion de la parution de l'album R97. Les hommes à terre, libre adaptation en bande dessinée de nouvelles signées Bernard Giraudeau mises en scène par Christian Cailleaux, le Festival Livre & Mer présente au Village Voile Transat Ag2r de nombreuses planches originales à l'encre accompagnées de leurs mises en couleurs. L'exposition propose également un film court où l'écrivain-acteur-cinéaste Bernard Giraudeau raconte les conditions de la création de cet ouvrage événement dessiné par le talentueux Christian Cailleaux.
Exposition présentée du 12 au 20 avril 2008. Entrée libre

Thématique : Les grands récits maritimes adaptés en BD

 


à la BIBLIOTHÉQUE MUNICIPALE

Place de l'Hôtel de Ville de Concarneau

 

"Les oiseaux marins"
Cette exposition est consacrée aux oiseaux marins pélagiques. Il s'agit de ces étonnants oiseaux qui passent la plus grande partie de leur vie en haute mer et sont donc peu connus du public. Après avoir défini ce qu'est un oiseau marin pélagique, différents problèmes rencontrés par ces oiseaux sont abordés dans cette exposition articulée autour de quatre thèmes : se déplacer, se nourrir, se reproduire et se protéger. Cette passionnante exposition permet de comprendre à quelles contraintes liées au milieu marins et aux relations avec les autres êtres vivants, les oiseaux marins doivent faire face et comment...
Exposition présentée tout au long du mois d'avril 2008. Entrée libre

 


à la galerie de l'HÔTEL DE VILLE

Place de l'Hôtel de Ville de Concarneau

 

"Épaves du Pô-Morbihan"
Peintures, photographies et dessins de Marc Olivier Sorel
Le dessin des épaves témoigne de formes autrefois animées, maintenant immobiles, déstructurées et anonymes. C'est cette dichotomie entre leur état initial et celui d'épave avec ce qui s'est passé entre le projet que chaque navire représentait. L'outil qu'ils étaient, la vie sous-tendue par les activités et maintenant leurs formes inertes en train de disparaître, complètement oubliées des hommes ont été la motivation de ce travail. Le premier terme de cette opposition reste dans un passé à jamais enfoui qui peut être évoqué par quelques maigres traces.
Exposition présentée du 04 avril au 13 mai 2008. Entrée libre